Breaking News

NATO Press Release (2018)095 – Joint Declaration on EU-NATO Cooperation by the President of the European Council, the President of the European Commission, and the Secretary General of the North Atlantic Treaty Organization

Press Release

10 July 2018

PR (2018) 095

Joint Declaration on EU-NATO Cooperation by the President of the European Council, the President of the European Commission, and the Secretary General of the North Atlantic Treaty Organization

  1. Two years ago in Warsaw, we came together to strengthen EU-NATO cooperation aiming to promote peace and stability in the Euro-Atlantic area. Our respective efforts are mutually reinforcing, have improved the security of our citizens and strengthened our trans-Atlantic bond. Our longstanding cooperation has developed substantially, and is now unprecedented in its quality, scope and vigour. We share the same values and resolve to address, hand-in-hand, the common challenges we face. As our security is interconnected, we meet today in Brussels to reaffirm the importance of and the need for cooperation, and underline that our security and defence initiatives benefit each other.
  2. In consultation with the EU Member States and the NATO Allies, working with and for the benefit of all, our partnership will continue to take place in the spirit of full mutual openness and in compliance with the decision-making autonomy and procedures of our respective organisations and without prejudice to the specific character of the security and defence policy of any of our members.
  3. In this context, we view transparency as crucial. We encourage the fullest possible involvement of the NATO Allies that are not members of the EU in its initiatives. We encourage the fullest possible involvement of the EU Member States that are not part of the Alliance in its initiatives.
  4. Our two organisations have developed a broad range of tools to provide greater security to citizens in Europe and beyond, building on the substantial cooperation established more than 15 years ago between NATO and the EU, two unique and essential partners.
  5. We are implementing the objectives we set two years ago, including the following actions:
    • Our maritime cooperation in the Mediterranean contributes to fighting migrant smuggling and trafficking, and thus alleviates human suffering;
    • We have increased our ability to respond to hybrid threats: we reinforce our preparedness for crises, we exchange timely information including on cyber-attacks, we confront disinformation, we build the resilience of our members and partners and we test our respective procedures through parallel and coordinated exercises;
    • We support the defence and security capacity of our neighbours to the East and to the South.
  6. The multiple and evolving security challenges that our Member States and Allies face from the East and the South make our continued cooperation essential, including in responding to hybrid and cyber threats, in operations, and by helping our common partners. We are committed to deepen it further within the existing common proposals. It is now important to focus on implementation. In this context, we will aim for swift and demonstrable progress in particular in:
    • military mobility;
    • counter-terrorism;
    • strengthening resilience to chemical, biological, radiological and nuclear-related risks;
    • promoting the women peace and security agenda.
  7. We welcome EU efforts to bolster European security and defence to better protect the Union and its citizens and to contribute to peace and stability in the neighborhood and beyond. The Permanent Structured Cooperation and the European Defence Fund contribute to these objectives.
  8. We welcome efforts undertaken by NATO in collective defence, crisis management and cooperative security, to ensure the defence and security of the Euro-Atlantic area, notably through deterrence and defence, projecting stability and the fight against terrorism. NATO will continue to play its unique and essential role as the cornerstone of collective defence for all Allies.
  9. EU efforts will also strengthen NATO, and thus will improve our common security. For NATO Allies, such efforts foster an equitable sharing of the burden, benefits and responsibilities, in full accordance with their commitment undertaken in the Defence Investment Pledge. For EU Member States, we welcome political agreement to give higher priority to security and defence in the forthcoming discussions on the next long-term EU budget.
  10. The capabilities developed through the defence initiatives of the EU and NATO should remain coherent, complementary and interoperable. They should be available to both organisations, subject to the sovereign decisions of the countries that own them.
  11. We are proud of what has been achieved together so far. But we can do more. We will continue to review progress on a yearly basis.

Déclaration conjointe du président du Conseil européen, du président de la Commission européenne et du secrétaire général de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord sur la coopération entre l’UE et l’OTAN

  1. Il y a deux ans, à Varsovie, nous sommes convenus ensemble de renforcer la coopération entre l’UE et l’OTAN afin de promouvoir la paix et la stabilité dans la région euro-atlantique. Les efforts déployés de part et d’autre se renforcent mutuellement, ont amélioré la sécurité de nos citoyens et ont renforcé le lien transatlantique. Notre coopération de longue date s’est considérablement développée et est aujourd’hui sans précédent par sa qualité, son étendue et son intensité. Nous partageons les mêmes valeurs et sommes résolus à nous atteler, main dans la main, aux défis auxquels nous sommes confrontés. Alors que les interconnexions sont nombreuses dans le domaine de la sécurité, nous nous réunissons aujourd’hui à Bruxelles pour réaffirmer l’importance et la nécessité de la coopération, et bien montrer que nos initiatives de sécurité et de défense tirent avantage les unes des autres.
  2. En consultation avec les États membres de l’UE et ceux de l’OTAN, œuvrant avec chacun et pour le bien de tous, notre partenariat continuera de prendre place dans un esprit de pleine ouverture mutuelle et dans le respect de l’autonomie décisionnelle et des procédures de nos organisations respectives, et sans affecter le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de l’un quelconque de nos membres.
  3. Dans ce contexte, nous considérons que la transparence est d’une importance cruciale. Nous encourageons la participation la plus large possible des pays de l’Alliance qui ne sont pas membres de l’UE aux initiatives de celle-ci. Nous encourageons la participation la plus large possible des États membres de l’UE qui ne font pas partie de l’Alliance aux initiatives de celle-ci.
  4. Nos deux organisations ont mis au point une vaste gamme d’outils pour apporter une plus grande sécurité aux citoyens d’Europe et d’ailleurs, en s’appuyant sur la coopération substantielle établie il y a plus de quinze ans entre l’OTAN et l’UE, qui sont des partenaires uniques et essentiels l’une pour l’autre.
  5. Nous nous employons à réaliser les objectifs que nous nous sommes fixés il y a deux ans, y compris sur les points suivants :
    • notre coopération maritime en Méditerranée contribue à la lutte contre la traite et le trafic de migrants, et permet ainsi d’alléger les souffrances humaines ;
    • nous renforçons notre aptitude à répondre aux menaces hybrides : nous améliorons notre état de préparation pour faire face aux crises, nous procédons en temps utile à des échanges d’informations, notamment sur les cyberattaques, nous veillons à contrecarrer la désinformation, nous développons la résilience de nos membres et partenaires, et nous mettons à l’épreuve nos procédures respectives au travers d’exercices parallèles et coordonnés ;
    • nous appuyons la capacité de défense et de sécurité de nos voisins à l’est et au sud.
  6. Vu les nombreux défis de sécurité, en constante évolution, auxquels les États membres de l’UE et ceux de l’OTAN sont confrontés à l’est et au sud, il est essentiel que nous poursuivions notre coopération, notamment s’agissant de la lutte contre les menaces hybrides et les cybermenaces, des opérations et de l’aide que nous apportons à nos partenaires communs. Nous sommes déterminés à renforcer encore davantage notre coopération dans le cadre des propositions communes existantes. Il importe désormais de se concentrer sur la mise en œuvre. Dans ce contexte, nous nous attacherons à accomplir des progrès rapides et tangibles, notamment en ce qui concerne :
    • la mobilité militaire ;
    • la lutte contre le terrorisme ;
    • l’amélioration de la résilience face aux risques chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires ;
    • la promotion du programme pour les femmes, la paix et la sécurité.
  7. Nous saluons les efforts que déploie l’UE pour renforcer la sécurité et la défense européennes et, ainsi, mieux protéger l’Union et ses citoyens, et pour contribuer à la paix et à la stabilité dans son voisinage et au-delà. La coopération structurée permanente et le Fonds européen de la défense concourent à la réalisation de ces objectifs.
  8. Nous saluons les efforts que déploie l’OTAN dans les domaines de la défense collective, de la gestion de crise et de la sécurité coopérative en vue d’assurer la défense et la sécurité de la région euro-atlantique, notamment au travers de la dissuasion et de la défense, de la projection de la stabilité et de la lutte contre le terrorisme. L’OTAN continuera de jouer, pour tous les pays de l’Alliance, le rôle unique et essentiel de pierre angulaire de la défense collective.
  9. Les efforts de l’UE rendront également l’OTAN plus forte et amélioreront ainsi notre sécurité commune. Pour les pays de l’Alliance, ces efforts favorisent un partage équitable des charges, des avantages et des responsabilités, en totale conformité avec l’engagement en matière d’investissements de défense que ces pays ont pris. Dans ce contexte, nous saluons la décision politique prise par les États membres de l’UE d’accorder une plus grande priorité à la sécurité et à la défense dans les discussions qui seront consacrées au prochain budget à long terme de l’UE.
  10. Il convient de continuer d’assurer la cohérence, la complémentarité et l’interopérabilité des capacités développées dans le cadre des initiatives de défense de l’UE et de l’OTAN. Ces capacités doivent être à la disposition des deux organisations, sur la base des décisions souveraines des pays auxquels elles appartiennent.
  11. Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli ensemble jusqu’à présent, mais il reste encore du chemin à parcourir. Nous continuerons de faire le point chaque année sur les progrès réalisés.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.